faune et flore de chez nous

La mésange à longue queue

Elle n’appartient pas à la même famille que les autres mésanges : la charbonnière, la bleue, la huppée, la noire, la nonnette. Elle se distingue par ses proportions : sept centimètres pour la queue et six seulement pour le corps, ce qui fait d’elle l’un des plus petits oiseaux de notre faune. Ses couleurs aussi […]

Des champignons et des arbres

Nous avons la chance au Plessis-Robinson de connaître un environnement vert et boisé remarquable, dans lequel vivent de nombreuses espèces animales ou florales propres à l’Île-de-France. Nous publions chaque mois, en collaboration avec l’association Robinson Nature, un billet présentant une espèce présente dans notre commune. Lorsqu’on découvre le polypore rouge cinabre ou la langue de […]

Parures de l’été

Les photos touristiques utilisent abondamment l’épilobe à feuilles étroites pour sa haute taille et ses fleurs en épi, d’un beau rose soutenu. Peu regardant sur la qualité du sol et la chaleur (on les trouve jusqu’à plus de 2 000 mètres d’altitude et en Scandinavie, mais il est absent des régions méditerranéennes), cet épilobe aime […]

La cétoine dorée

On lui pardonne volontiers de grignoter quelques pétales de roses tant la cétoine dorée rehausse la beauté des fleurs par son éclat de bijou vivant. Elle appartient à l’ordre des coléoptères, lequel compte au moins 300 000 espèces dans le monde, soit beaucoup plus que l’ensemble des vertébrés, des poissons à l’homme compris. Ces insectes […]

Orchidées de chez nous

Entre les galets de la « rivière sèche », au bois de la Garenne, apparaît l’helléborine. Rien à voir avec la Rose de Noël, le vrai hellébore, si ce n’est une vague ressemblance dans les couleurs des fleurs : vert clair, rose pourpre et blanc jaune. Celles-ci apparaissent de juin à septembre, en épi disposé […]

Abeilles solitaires

Le 20 mai sera la Journée mondiale des abeilles. L’abeille domestique, modèle des espèces sociales, est la plus populaire et on connaît les menaces qui pèsent sur elle : pesticides, frelon asiatique, varroa, fausse teigne de la ruche… Mais il ne faudrait pas pour autant oublier les espèces sauvages, généralement solitaires. Dès le mois de […]

Pissenlit ou porcelle enracinée ?

Quoique commun, le pissenlit présente plusieurs caractères remarquables. D’abord il ne possède pas de tige : à partir d’une forte racine se développent des feuilles dites « en rosette », découpées en « dents de lion » (d’où son autre nom). Ensuite s’élèvent des pédoncules creux portant chacun la fleur composée caractéristique des astéracées ou […]

l’étourneau sansonnet

Son habitude de se regrouper en dortoirs comprenant des dizaines, voire des centaines d’individus, ne lui donne pas bonne réputation. Il est vrai que le bruit et les déjections peuvent gêner le voisinage. C’est pourtant un oiseau qui ne manque pas d’intérêt et qui ne mérite, pas plus que la linotte, d’être taxé d’étourderie. Son […]